François Baril Pelletier
mur écaillé

 

English

Murs de Montréal

Murs de Sicile

Murs de la Havane (Cuba)

 

Série de murs

Ayant passé sa petite enfance dans les ruelles de Montréal, François Baril Pelletier est intéressé par la plasticité et les textures des ruelles de Montréal et de partout dans le monde, et il témoigne de cette picturalité dans sa photographie. Il approche donc la photographie à la manière d'un peintre qui contemple une oeuvre picturale déja complète dans le «musée urbain» qu'est la ville, une oeuvre relevant du hasard, des matériaux, des textures, des marques, presque toutes aléatoires et toujours éphémères.

 

photo d'un graffito derrière un baril de métal rouilléMURS DE MONTRÉAL

François passe quelques semaines en 2005 à prendre en photo les murs des ruelles de Montréal, alors qu'il collabore avec des membres du collectif qu'il a mis sur pied pour également constituer des projets multidisciplinaires dans ces mêmes ruelles.

 

 

 

photo d'affiches toutes déchiréesMURS DE SICILE

Lors d'un voyage en Sicile en 2010, François prend quelques photos des murs de certaines villes de Sicile, surtout celles de Palerme et de Syracuse.

 

 

 

 

 

photo de graffito avec personnageMURS DE LA HAVANE (CUBA)

Au cours d'un voyage à Cuba en 2011, François en profite pour faire un tour à la Havane, de façon à prendre en photo certains des murs écaillés qui font la réputation de ses vieux immeubles coloniaux. En voici le résultat.

 

 

 

©François Baril Pelletier